< Tous les articles

17 February, 2024

#49 Portrait d'une femme dans la finance : Daniela Crinta

Je suis honoré et reconnaissant de figurer dans Wo.Men in Finance, aux côtés de femmes brillantes et charismatiques, dont certaines avec lesquelles j'ai travaillé, d'autres que j'ai admirées de loin, et d'autres encore que je découvre aujourd'hui à travers leurs histoires respectives.

Il ne m'est jamais venu à l'esprit de raconter publiquement mon histoire, et il m'a donc fallu un certain temps pour savoir par où commencer, sans parler du message inspirant à délivrer. Mais récemment, je suis tombée sur un message posté sur mon réseau LinkedIn, qui m'a donné le ton parfait. Le message était le suivant : "Pousser la porte, c'est quitter le connu pour l'inconnu, le passé pour l'avenir, le matériel pour le spirituel, le mondain pour le céleste, ou même l'obscurité pour la lumière. ... Ouvrir une porte, c'est faire un choix, tout comme ne pas en ouvrir une... "*.

Et j'ai ouvert pas mal de portes, par volonté, par curiosité ou par la force des choses. Ce que j'ai appris en chemin, c'est que les mondes qui s'ouvrent à chaque porte ouverte valent tous la peine d'être découverts, que chaque porte mène à une autre, que l'apprentissage et l'émerveillement sont sans fin et qu'ils s'accompagnent d'une découverte de soi et d'un développement personnel.

Quelques portes remarquables ont jalonné ma vie : le déménagement d'un pays d'Europe de l'Est vers la Belgique, puis l'entrée au service d'Euroclear - un monde en soi à bien des égards - et enfin - la plus belle de toutes les portes - la maternité.

Issue d'un milieu plutôt uniforme, j'ai découvert en Belgique la richesse d'une société multiculturelle et ouverte, la diversité des opinions et... l'art du compromis. Ces éléments m'ont progressivement transformée en une personne moins égocentrique, capable de voir et d'exploiter une multitude de possibilités dans toute situation donnée. Issu d'une formation d'ingénieur, j'ai découvert chez Euroclear le monde de la finance, son interconnexion, ses défis globaux. C'est une porte que j'ai poussée avec beaucoup d'hésitation à l'époque, mais une fois dedans, l'apprentissage constant m'a apporté beaucoup de satisfaction et de confiance. Mon parcours dans la finance s'est principalement déroulé dans la gestion de réseau et la banque, et actuellement dans la gestion des risques. La compétence clé (généralement revendiquée par les ingénieurs) qui m'a aidé tout au long de mon parcours est la compétence analytique, qui m'a permis d'aborder avec aisance et flexibilité de nombreuses missions complexes dans une variété de domaines, depuis les révisions de prix, la planification du redressement, jusqu'aux risques ESG plus récemment, pour n'en citer que quelques-uns. Tout au long de ce parcours, j'ai rencontré des personnes formidables venant d'horizons divers, dont certaines ont été mes mentors, d'autres sont devenues de bons amis et d'autres encore - de grands collègues avec lesquels il a toujours été agréable de travailler. Pour moi, le point commun de toutes ces rencontres était - et est toujours - un sentiment d'unité et de dévouement lorsqu'il s'agit de contribuer à un objectif commun. Travailler dur ensemble, livrer la marchandise, fêter l'événement. Être reconnaissants les uns envers les autres. Avoir un but.

Quant à la porte parentale... en tant que mère de triplés, j'ai fait quelques choix, car je devais équilibrer mes niveaux d'énergie tout en ayant une vie professionnelle épanouie. Avec le recul, je constate que cela en valait la peine ! Ce que j'ai découvert en cours de route résonnera avec beaucoup d'entre vous : la joie immense des premiers pas, des premiers mots, du premier jour d'école, du premier concert..., ainsi que les inquiétudes qui accompagnent le premier rhume, le premier accident de vélo, le premier voyage scolaire de nuit... et puis plus tard, la joie de les voir devenir des jeunes gens sûrs d'eux, choisissant soigneusement leurs premières portes...

En tant que perfectionniste, j'apprends (encore) chaque jour qu'obtenir de bons résultats sur tous les plans n'est en aucun cas une bonne idée et qu'à long terme, cela peut être contre-productif et même dommageable. Chaque progrès est bon et doit être compris comme me conduisant au meilleur de moi-même à ce moment donné. Le voyage est donc plein d'expériences positives !

Et pourtant, il y a des portes que je n'ai pas encore ouvertes et j'aimerais y revenir un jour, pour voir ce qu'elles me réservent de l'autre côté. Découvrir l'immense champ d'expression aux antipodes de l'ingénierie et de la finance : jouer de la musique, écrire... compléter les compétences analytiques par des compétences créatives, voilà mon prochain défi.

J'encouragerais donc mon cadet à ouvrir autant de portes que possible et à ne pas avoir peur d'essayer des chemins différents à tout moment de la vie. La route n'est pas une ligne droite, elle a parfois des impasses, des obstacles, des pièges, mais bon, jeune fille, continue, relève chaque défi, chaque expérience est unique et finit par faire de toi une meilleure personne !

Discover all the stories on the Women in Finance Instagram page.